Des chiffres, des histoires
Des subventions qui comptent

Hong Kong Exile

Programme et composante
Explorer et créer, Du concept à la réalisation

Collectivité
Vancouver, Colombie-Britannique

Champ de pratique
Interarts

Montant de la subvention
85 000 $

Exercice financier
2019-2020

Une compagnie artistique explore les rites funéraires et l’expérience diasporique

Un performeur est couché sur une scène, éclairé par les lampes frontales de quatre autres personnes.
was it the smell of solitude est le plus récent projet multimédia à grande échelle de Hong Kong Exile, dirigé par la chorégraphe Natalie Tin Yin Gan. Le spectacle est actuellement en préproduction. Photo : Milton Lim

L’artiste Natalie Tin Yin Gan a appris à connaître son grand-père après la mort de celui-ci, grâce aux rituels pratiqués par sa famille outre-mer. Son art découle des nuances qu’elle a pu observer.

Créer des liens avec la diaspora chinoise grâce aux arts

La Hong Kong Exile Arts Association est établie à Vancouver. Elle est formée de trois artistes contemporains : Natalie Tin Yin Gan, Milton Lim et Remy Siu, qui se sont engagés à créer des œuvres d’art novatrices en s’intéressant à l’interdisciplinarité. Leur plus récente production, was it the smell of solitude, sera un projet de performance multimédia à grand déploiement. Cette performance, dont la première doit se tenir à Vancouver en 2021, racontera des récits qui traitent des contradictions mouvantes de la vie diasporique.

Mettre en lumière les honneurs ancestraux

C’est avec 14 artistes, du brouillard, de la poudre et une chorégraphie de lumière élaborée que ce spectacle multimédia explorera les traditions funéraires et ancestrales chinoises, à l’ère de la mondialisation, et s’intéressera à la manière dont les performances entourant la vie après la mort recoupent l’expérience et l’imagination de la diaspora d’aujourd’hui. Cette production mènera ceux et celles qui y participent à se dépasser : une structure lumineuse est bâtie sur mesure, ce qui permet d’intégrer plus d’artistes, et déstabilise le processus habituel de distribution des rôles. Le nombre de 14 est un clin d’œil délibéré aux associations numériques de la langue chinoise avec la mort et la superstition.

External

Mots-clés Des chiffres, des histoires Inter-Arts Explorer et créer Du concept à la réalisation La Colombie-Britannique