Timothy Brennan Steeves

Le violoniste Timothy Steeves poursuit une carrière polyvalente comme soliste, chambriste, musicien d’orchestre et défenseur de la musique contemporaine. Timothy Steeves a fait ses débuts comme soliste en 2004 avec l’Orchestre philharmonique de Calgary. Il a depuis interprété divers répertoires avec des orchestres du Canada et des États-Unis passant de Vivaldi à Corigliano. Il s’est produit au Carnegie Hall à New York, au Kennedy Center à Washington et au Festival de Salzbourg. Il a également été membre des orchestres des festivals d’Aspen, de Banff et du Land de Schleswig-Holstein. Il a également été co-violon solo du National Repertory Orchestra pendant deux saisons. Pierre Amoyal, Andrés Cárdenes, Steven Mackey et Paul Schoenfeld comptent parmi ses collaborateurs en musique de chambre.

Timothy Steeves a participé au premier enregistrement mondial de L’Orestie d’Eschyle de Darius Milhaud qui a récemment été finaliste pour un prix GRAMMY® dans la catégorie « Meilleur enregistrement d’opéra ». Il est également membre fondateur de l’ensemble de musique nouvelle Latitude 49, ensemble en résidence à l’Université de l’Illinois à Chicago. Timothy Steeves est actuellement inscrit au doctorat en musique de l’Shepherd School of Music de la Rice University, sous la direction de Cho-Liang Lin. Originaire de Strathmore en Alberta, il vit actuellement à Houston au Texas.

Violon Jean-Baptiste Vuillaume de 1871

Ce violon a été créé par Jean-Baptiste Vuillaume de Paris, l’un des meilleurs luthiers de son époque. À l’intérieur de l’instrument, quatre marques d’or attestent de sa plus haute qualité. Le violon est en excellent état et est la copie exacte du célèbre Stradivarius Antonio de 1716, aussi connu sous le nom de « Messie » ou le « Messiah », que Vuillaume a rapporté d’Italie en 1854, après la mort de son propriétaire, Luigi Tarisio. En 2001, le violon a été sauvé d’un incendie dévastateur dans lequel son propriétaire a perdu tous ses autres effets personnels.

  • Acquis par le Conseil des arts du Canada (à l’aide de fonds provenant de la succession d’Edith Davis Webb)
  • Acquis en 2012
  • Valeur : 260 000 $